Le Frelon asiatique en métropole lilloise

Nous relayons un message important de la FROSAD :

Lettre aux apiculteurs de la région HAUTS DE FRANCE
Il fallait s’y attendre, la présence du frelon asiatique Vespa Velutina (V V)
se manifeste chez nous. Il nous faudra bientôt apprendre à vivre avec. Une
ouvrière de VV a été capturée début septembre 2016 dans le Pas de Calais,
région de Clairmarais. L'insecte a été identifié et répertorié par le Museum
National d’Histoire Naturelle ( MNHN ). Un spécimen de VV vient également
d’être identifié dans le Nord à Wattignies.
La présence d’ouvrières VV laisse penser que l’espèce pourrait nidifier non
loin, et que les Hauts de France n’échapperont pas à l’invasion généralisée de ce
prédateur. Cependant, à ce jour aucun nid n’a été trouvé !
Il est bon de se préparer. Chacun, dès à présent, doit pouvoir identifier ce
prédateur (en PJ: lien pour consulter la planche éditée par le MNHN ) et connaître
la conduite à tenir. Je rappelle que le frelon asiatique est malheureusement
encore et toujours classé en danger sanitaire de catégorie 2. C’est dire que les
pouvoirs publics reconnaissent sa dangerosité mais qu’ils n’en assurent pas sa
régulation. Il représente pourtant un danger et pour l’homme et pour nos
abeilles. Il faudra également savoir profiter de l’expérience acquise dans les
régions déjà envahies pour élaborer un plan de lutte et éviter des actions
désordonnées, voir susceptibles d’aggraver la situation.
Les groupements sanitaires apicoles du Nord et du Pas de calais (GSA 59
ET 62) et l'association des apiculteurs professionnels en pays du Nord Picardie
(APPNP) fédérés au sein de la FROSAD (fédération régionale des organismes
sanitaires apicoles départementaux) s’accordent sur une conduite à tenir
raisonnée. A savoir : Vigilance en toutes saisons, puis selon l’époque,
1) Fin de l’été début de l’automne: rechercher et repérer les nids pour les
faire détruire.
2) Dès le printemps: repérer visuellement la présence de VV. Si absence
poursuivre la surveillance, mais aucune raison de mettre des pièges, si ce n'est
de les attirer !!!
3) Si présence au printemps ou au en cour de saison: comme ils ne seront
pas forcément très nombreux au début, privilégier une destruction au coup par
coup, de façon mécanique (tapette ou un filet) tout en étant bien protégé. Mettre
des pièges adaptés dès que la prédation est visible.
De plus, dès suspicion, alerter les pouvoirs publics (mairies) sur le danger
pour la population, et votre GSA pour qu'il soit procédé par une équipe
compétente à l’identification de V V ,et à la destruction des nids (avec un
matériel agréé). Chaque découverte de V V et destruction de nids doit faire
l’objet d’un signalement au MNHN qui dresse une cartographie de la présence et
de la densité de V V sur le territoire.
En raison de la dangerosité de V V surtout ne pas agir seul, rapprochezvous
de la FROSAD ou de votre GSA qui vous donnera les conseils du moment.
Restons unis et solidaires pour appréhender cette nouvelle menace. La
FROSAD vous tiendra au courant de l’évolution de la situation et des conduites à
tenir adaptées.
Bien cordialement La FROSAD
adresse mail : contact@frosad-nord-pas-de-calais.fr
PJ : lien pour consulter le MNHN http://frelonasiatique.mnhn.fr

Laisser un commentaire